Le Journal de Tournon (1877-1939)
Journal de Tournon et de l'arrondissement : feuille littéraire agricole, commerciale et judiciaire puis L'Alliance républicaine puis Le Journal de Tournon : organe de l'Alliance Républicaine puis Le Journal de Tournon et d'Annonay

Courant politique : républicain, démocrate. Radical-socialiste.

Tournon se situe sur la vallée du Rhône, où, dès la fin du 19e siècle, le réseau de chemins de fer permet d'accéder aux hauts-plateaux du département. La sous-préfecture de l'Ardèche regroupe aussi plusieurs établissements scolaires publics et privés ainsi que de nombreux commerces. Dès 1853, un journal est créé : Le Journal de Tournon : contenant les annonces judiciaires et avis diverses (1853 - 1858), mais avec l'avènement de la 3ème République, le journal racheté devient politique, fortement républicain et démocrate. Les articles militent pour la démocratie, la laïcité, l'égalité et soutien les candidats de la gauche républicaine à chaque élection locale.
Le Journal de Tournon change plusieurs fois de propriétaires et en 1935 il prend le titre de : Journal de Tournon et d'Annonay. A la déclaration de guerre en 1939, il suspend sa parution jusqu'en 1946. En 1980, il fusionne avec Le Riverain pour devenir Le Journal de Tournon et d'Annonay, le Riverain. Il paraît toujours chaque semaine sous le titre : Le Journal de Tain Tournon.

Dates d'existence : 1877 - 1980
Périodicité : hebdomadaire
Éditeur/Imprimeur : Joseph Parnin ; Eugène Vieux, George Moussel-Valette

Contributeurs célèbres : Joseph Parnin, son créateur, était un professeur du Lycée Gabriel Faure. De nombreux hommes politiques locaux ont participés à la rédaction d'articles : Isidore Cuminal, Louis Gallix, Charles-André Seignobos, Arthur Chalamet, Gaston Riou...

Zone de diffusion : Tournon-sur-Rhône, Annonay, Tain l'Hermitage, Lamastre