La Croix de l'Ardèche (1891 – 1944)
Supplément local du quotidien national "La Croix, organe des catholiques".

Courant politique : conservateur de droite. Antisémite, anti-républicain, anti-maçonnique, anti-communiste. Pétainiste durant l'Etat français (1940-1944)

La Croix de l'Ardèche est le supplément de la Croix de Paris, et se définit comme l'organe des catholiques. Le journal est édité à Annonay qui est alors la capitale économique de l'Ardèche avec notamment ses industries de mégisserie, de papeterie et de carrosserie. Le journal publie des informations de portée nationale et internationale, mais aussi locale, de façon très partiale et véhémente. C'est un journal d'opinion, qui reflète une certaine pensée de l'époque. Durant l'occupation allemande, le journal est le porte-parole du Gouvernement de Vichy et du maréchal Pétain : c'est ce qui lui vaudra son interdiction de paraître à la Libération en juillet 1944. Sa diffusion est répartie sur l'ensemble du territoire, ce qui en fait une source d'informations très riche. Sa parution commence le 28 mars 1891 et s'arręte le 2 juillet 1944.

Fondateur : Charles Hervé

Dates d'existence : 1891 (28 mars) - 1944 (2 juillet)
Périodicité : hebdomadaire
Zone de diffusion : Ardèche